Emancipées

Calendrier ovulation : comment calculer sa date d’ovulation ?

calendrier ovulation

Bon, on espère que vous nous pardonnerez ce petit troll, mais il nous semblait important de commencer cet article de manière moins « classique », pour bien marquer l’idée que, non, on ne peut pas calculer ou prédire sa prochaine ovulation 🙂 (et que tous les sites qui vous proposent ce genre de calculateur vous font, au mieux, perdre du temps et, au pire, prendre de gros risques !!).

Si vous avez pour projet de tomber enceinte ou que, au contraire, vous souhaitez éviter une grossesse, il est hyper important de bien choisir le timing de vos rapports. En effet, une femme n’est fertile que 6 jours par cycle environ et il est donc crucial de bien identifier sa fenêtre de fertilité !

Pour autant, calculer sa date d’ovulation n’est pas une science exacte, et on peut facilement être induite en erreur par une soi-disant calculette d’ovulation qui agit comme si toutes les femmes fonctionnaient de façon strictement identique (ça se saurait !).

On va être honnêtes avec vous tout de suite : faire confiance à ces robots n’est pas la meilleure décision que vous puissiez prendre pour gérer votre fertilité, désir de grossesse ou non. Mais vous n’êtes pas pour autant dénuée de tout moyen pour suivre votre calendrier menstruel et identifier votre date d’ovulation. Il y a même des techniques très fiables ! 

Lire la suite

Sondage Bilan de Fertilité à 25 ans

sondage bilan fertilité

Sondage Bilan de Fertilité à 25 ans

71% des femmes en désir de grossesse estiment que le bilan de fertilité proposé par le gouvernement ne leur serait d’aucune utilité

Par le biais d’un sondage mené auprès de 3.200 femmes âgées majoritairement de 26 à 35 ans, nous avons souhaité permettre aux femmes concernées par le sujet de l’infertilité de donner leur avis sur le “bilan de fertilité” pris en charge à 25 ans proposé dans le cadre du Grand Plan contre l’Infertilité annoncé par le Président.

Ce sondage a mis en évidence un avis mitigé sur cette proposition, qui n’apparaît comme un gain de temps que pour 28,8% des répondantes, tandis que 71,16% estiment que ce bilan de fertilité aurait été inutile à l’heure actuelle car :

  • – Cela leur aurait créé du stress inutilement (22,88%).
  • – Elles n’étaient pas intéressées par la grossesse à ce moment-là (18,72%)
  • – Elles n’étaient pas en couple avec leur partenaire actuel (11,63%)

Par ailleurs, 11% des répondantes estiment que ce bilan n’aurait rien réglé concernant leur infertilité actuelle : en effet, il existe encore aujourd’hui beaucoup de cas d’infertilité inexpliquée et tout ne se voit pas dans un tel bilan. Certains couples n’arrivent pas à concevoir alors que les bilans de fertilité individuels réalisés sont tout à fait convenables. Et à l’inverse, un mauvais bilan de fertilité ne signifie pas que le couple aura des difficultés à mener une grossesse à terme.

utilité du bilan de fertilité selon les femmes en désir de grossesse

Bilan et conséquences

conséquences du résultat de bilan de fertilité sur les femmes

Et si les répondantes avaient pu réaliser ce bilan de fertilité à 25 ans, comme préconisé par le gouvernement ?

1/3 d’entre elles estiment que cela n’aurait rien changé à leur situation, mais les 2/3 restants auraient tout de même adapté leur comportement en fonction des résultats de leur bilan de fertilité :

  • – 25,4% d’entre elles auraient démarré les essais plus tôt
  • – 26,8% d’entre elles auraient arrêté leur contraception plus tôt
  • – et pas moins de 35% d’entre elles auraient adapté leur hygiène de vie.

De manière plus marginale, 14,3% des répondantes déclarent que cela les aurait incitées à faire congeler leurs ovocytes.

Un bilan jugé insuffisant pour anticiper et préparer une grossesse

Le résultat est clair : seules 4,3% des personnes interrogées considèrent qu’un bilan de fertilité tel que proposé serait la solution la plus utile pour anticiper un désir de grossesse.

 

A contrario, elles sont 59,2% à déclarer qu’apprendre à connaître comment fonctionnent leur cycle menstruel et leur fertilité plus tôt aurait été le plus utile dans cette préparation d’une grossesse.

 

10,2% considèrent que le 2ème élément le plus utile en anticipation serait d’être sensibilisées plus tôt sur l’impact de l’hygiène de vie sur la fertilité.

éléments utiles selon les femmes pour préparer une grossesse

Confirmant que ni un contrôle échographique et sanguin, ni un spermogramme ne peuvent tout dire de l’état de la fertilité, les répondants considèrent que ce bilan de fertilité n’est pas la solution la plus utile pour anticiper un désir de grossesse. Au contraire, mieux connaître comment fonctionnent la fertilité et le cycle ovulatoire apparaît plus opportun, suivi par une sensibilisation plus précoce sur l’impact de l’hygiène de vie sur la fertilité.

Concernant les conditions du sondage : il a été mené entre le 23 et le 24 janvier 2024 et a principalement été partagé sur notre compte Instagram @emancipées (104K abonnés). Les répondants sont à 98% des femmes (soit 3.532 répondantes, seules leurs réponses ont été exploitées dans ces résultats).