Emancipées

Cover fertilitycare

Fertility Care et NaProTechnologie, pour accompagner voire restaurer la fertilité naturellement

Si les méthodes naturelles séduisent de plus en plus les femmes qui cherchent une alternative sans hormones aux contraceptifs classiques, elles tentent également de nombreux couples rencontrant des difficultés à concevoir un bébé.

Car en effet, la première étape pour favoriser une grossesse, c’est de bien identifier la “fenêtre de tir”, afin de savoir quand se donner rendez-vous pour que les ébats soient fructueux !

C’est dans cet état d’esprit que se placent Fertility Care, méthode d’observation du cycle qui ressemble à la méthode Billings ; et son prolongement médical la NaProTechnologie, science de la reproduction et de la fertilité qui accompagne les couples hypofertiles.

Vous avez entendu parler de ces concepts mais ne savez pas vraiment ce qui se cache derrière ces noms barbares ? Vous avez lu notre panorama des méthodes naturelles et souhaitez en savoir plus sur cette école

Alternative à la fois aux moyens de contraception et à la PMA, la méthode Fertility Care et la NaProTechnologie méritaient donc un décryptage en bonne et due forme. On vous les présente !

fleur rose

Origine de la méthode Fertility Care et de la NaProTechnologie

Développée par le gynécologue obstétricien américain Thomas Hilgers en association avec l’Université de Creighton en 1976, donc bien après la méthode Billings, la méthode Fertilitycare est née en réponse à l’appel du pape Paul VI qui interpellait les scientifiques, dans son encyclique Humanae Vitae de 1968, à trouver une méthode fiable pour observer le cycle féminin et favoriser la régulation des naissances au sein de la famille. 

Sur la base des analyses qu’il a tirées de cette méthode, le Dr Hilgers a ensuite créé le concept de NaProTechnologie (aussi appelé NaPro), abréviation de “Natural Procreative Technology”, soit, en français, procréation naturelle médicalement assistée, une aide médicale utilisée pour favoriser la fertilité naturellement. 

Ensemble, le modèle Fertility Care et la Naprotechnologie forment le modèle Creighton (du nom de l’Université du Dr Hilgers). Si vous entendez parler de l’un de ces trois concepts, il s’agit donc de déclinaisons d’une même approche intégrale de la fertilité au naturel, basée sur l’observation de la glaire cervicale. 


La base de la méthode Fertility Care : l’observation de la glaire cervicale

Comme Billings, la méthode Fertilitycare n’utilise qu’un seul indice, l’évolution de la glaire cervicale et des saignements au cours du cycle. Donc pas de température ni d’observation du col de l’utérus comme dans les méthodes symptothermiques

observation glaire cervicale

Il s’agit pour la femme d’être attentive aux sécrétions s’écoulant au niveau de sa vulve et provenant de son col de l’utérus. Ces pertes, appelées glaire cervicale, ont un aspect bien particulier (lubrifié et glissant) avant et pendant l’ovulation, permettant à la femme de repérer qu’elle est fertile. 

Toutefois, l’approche est plus standardisée que Billings, puisque l’observation doit se faire systématiquement dès que l’on va aux toilettes et que les termes à retranscrire dans le tableau d’observation sont imposés (différents codes selon l’élasticité, la couleur et la sensation de la glaire). Dans la méthode Billings, en revanche, la femme doit se concentrer sur les sensations qu’elle ressent tout au long de la journée, sans toucher la glaire. Par ailleurs, avec Billings, la femme utilise les termes qu’elle souhaite pour décrire ce qu’elle ressent, l’approche est donc plus subjective. 

Sachez aussi que Fertility Care donne des instructions pour éliminer le liquide séminal après un rapport sexuel et éviter de le confondre ainsi avec de la glaire (alors que Billings règle ce risque en ne permettant les unions qu’un jour sur deux pendant la phase pré-ovulatoire).

La méthode Fertility Care utilise, comme Billings, des timbres à coller dans un tableau quotidiennement, mais elle se veut moins personnelle, moins basée sur la sensation propre de chaque femme, grâce à une démarche plus balisée. On aime ou on n’aime pas !

évolution glaire sans texte

Une approche plus standardisée et plus médicale que la méthode Billings

Si elle utilise le même et unique indice que la méthode Billings, à savoir l’observation de la glaire cervicale, la méthode Fertility Care est différente sur plusieurs aspects et elle séduira dès lors un autre type de personnes. 

Plus objective, elle est aussi moins “prude” que la méthode Billings, notamment car elle permet de toucher la glaire avec les doigts. En revanche, toutes deux prônent l’abstinence totale pendant les périodes fertiles et ne conseillent pas l’utilisation de méthodes barrière type préservatif. Un reste de leur origine catholique très probablement, qui pourra toutefois en freiner certains. 

taux de fiabilité contraception

Elle se distingue également de Billings par son approche plus médicale, permettant, en plus de réguler les naissances, de soigner l’hypofertilité, d’éviter les fausses couches répétitives et de traiter des pathologies, notamment le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). 

Par ailleurs, la particularité de cette approche est d’avoir un suivi plus rigoureux de la part des instructrices, utile notamment pour les couples ayant des difficultés à concevoir, qui pourront ensuite se tourner vers un professionnel médical formé à la NaProTechnologie. Elle s’efforce ainsi à former un réseau de médecins et sage femmes pour que le suivi puisse être global (cela est nettement plus efficace aux Etats-Unis qu’en France). 

Il s’agit, comme la décrit le Dr Hilgers, d’une “modification standardisée de la méthode de l’ovulation Billings”. 

Pour autant, elle reste spirituelle, utilisant un index dit “SPICE”, qui intègre les dimensions spirituelle, physique, intellectuelle, communication et émotionnelle de la relation de couple, pour impliquer l’homme et la femme dans la démarche. 


Taux de fiabilité de la méthode Fertility Care 

Vous le savez si vous avez l’habitude de nous lire, pour évaluer l’efficacité d’une méthode de contraception, on utilise en général l’indice PEARL.

Nous ne l’avons toutefois pas trouvé pour cette méthode mais selon les études, sa fiabilité est comprise entre 98,8 et 99,5% lorsqu’il s’agit d’éviter une grossesse.

Pour en favoriser une, le taux de succès mesuré par le Dr Hilgers est de 76% au 1er cycle, 90% au 3e cycle et 98% à partir du 6e cycle pour des couples normalement fertiles. 

Pour les couples rencontrant une hypofertilité et devant recourir à la NaProTechnologie, FertilityCare annonce sur son site un taux de réussite moyen de 35%. 


Comment se former à la méthode Fertility Care ?

calendrier rose

Comme pour la plupart des méthodes naturelles, il faut contacter une institutrice proche de chez vous sur le site de Fertility Care qui vous proposera une formation de visu et vous accompagnera pendant 2 mois au rythme d’un rendez-vous d’1h30 tous les 15 jours. Vous pouvez bien évidemment y assister en couple. L’institutrice est rémunérée 40 euros par rendez-vous.

Ensuite, dans l’idéal, vous pouvez trouver un médecin formé à cette méthode pour compléter le suivi (mais ils ne sont pas nombreux en France…). 


Zoom sur la NaProTechnologie

Pendant de la méthode Fertility Care pour les couples rencontrant des difficultés à avoir des enfants, la NaProTechnologie, concept inventé par le Dr Hilgers dans les années 1990, permettrait de traiter tous les soucis d’hypofertilité, sauf trois cas pathologiques (azoospermie avérée, ménopause précoce et trompes de Fallope bouchées qu’une NaProChirurgie ne pourrait pas déboucher). 

Hormi ces cas, la Naprotechnologie peut être utilisée en cas d’endométriose, de SOPK, de trompes de Fallope bloquées, de fibrome, de cycles irréguliers, de fausses couches répétées, etc.  

Le principal lien avec la méthode FertilityCare est que le médecin utilise le tableau établi par le couple, qu’il complète par des examens médicaux basés sur la NaProTechnologie. Il peut ainsi identifier des anomalies dans le cycle ou des pathologies gynécologiques et proposer un traitement qui pourra être naturel mais aussi hormonal voire chirurgical. 

hormones

Leur point commun est toutefois qu’ils respectent la physiologie de la femme et que les traitements comme les examens sont synchronisés avec son cycle.

La NaProTechnologie, contrairement à la méthode Fertility Care, est donc une science médicale de la fertilité, basée sur une observation naturelle du cycle. Il s’agit d’une alternative à la PMA très appréciée au sein de la communauté catholique. 

Née aux Etats-Unis, la NaProTechnologie est arrivée en Europe au début des années 2000 et commence tout juste à se développer en France. 


Fertility Care est-elle la méthode qui vous convient ?

Plus simple que la symptothermie qui nécessite, en plus de l’observation de la glaire cervicale, de prendre sa température au réveil et éventuellement de palper son col de l’utérus, la méthode Fertility Care est selon nous particulièrement adaptée aux femmes rencontrant des difficultés à tomber enceinte (et à leur conjoint bien sûr, puisque vous l’avez compris, il s’agit d’une démarche qui se fait en famille). 

Très proche de la méthode Billings dans ses observations et dans sa formation, elle englobe toutefois une dimension médicale, basée sur la NaPro, qui peut rassurer les couples inquiets de ne pas voir arriver une grossesse. 

Vous rencontrez des soucis de fertilité et chercher une formation naturelle pour la booster ? Vous avez déjà testé la méthode Fertility Care ou la NaProTechnologie ? Venez nous en parler en commentaire !

Laisser un commentaire

À PROPOS

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

PAGES ASSOCIÉES

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?