Emancipées

Cover ovulation

Ovulation : calcul, prédiction ou détection – les mythes et la réalité

Quand on souhaite avoir un bébé, il y a deux éléments indispensables à réunir : le bon partenaire et le bon timing ! On vous fait confiance sur le 1er point, mais on sait que le 2nd n’est pas évident pour tout le monde. 

Et pour cause, on nous rabâche depuis nos cours de SVT de 3e que l’ovulation intervient 14 jours après le début du cycle. On casse le mythe tout de suite : c’est faux !

Or, que l’on cherche à favoriser ou au contraire à éviter une grossesse, connaître sa période d’ovulation est indispensable pour savoir quand privilégier les rapports sexuels.  

En effet, combien de femmes croient qu’elles ont des difficultés à tomber enceinte alors qu’elles n’ont simplement pas identifié leur fenêtre de fertilité ? Quand on sait que cette période ne s’étend que sur 6 jours maximum, on comprend l’importance de bien la repérer !

fertilité femme oranges

Si vous avez laissé votre cycle s’exprimer naturellement (sous-entendu : vous ne prenez pas ou plus de contraceptif bloquant l’ovulation), vous pouvez facilement la détecter : on vous explique tout sur ce moment sommet de votre cycle menstruel !


Qu’est-ce que l’ovulation ?

Si vous avez lu notre article sur le cycle menstruel, vous savez que l’ovulation est la 3e phase du cycle, que l’on compare souvent à l’été. Le début du cycle correspond au 1er jour des règles, puis intervient la phase pré-ovulatoire, suivie de l’ovulation et enfin de la phase post-ovulatoire. 

cycle menstruel

Plus précisément, l’ovulation est le moment où l’ovocyte est expulsé par l’un des deux ovaires jusqu’aux trompes de Fallope, lieu où il pourra éventuellement rencontrer un spermatozoïde et être fécondé. Il s’agit donc d’un instant bien précis, qui intervient approximativement tous les mois, de la puberté à la ménopause. 

Mais les ovules ne sont pas créés chaque mois, ils sont présents depuis notre naissance, nos ovaires renfermant entre 300.000 et 400.000 ovocytes dont certains seulement seront “sélectionnés” et libérés sous l’action d’hormones. 

Après l’ovulation, il y a 2 options :

  • Soit l’ovule a été fécondé, il va alors s’implanter environ 6 à 12 jours plus tard dans la muqueuse de l’utérus : c’est la nidation et le début de la grossesse ;
  • Soit l’ovule n’a pas été fécondé, il va alors se désintégrer et la muqueuse utérine va se détacher donnant lieu, 11 à 16 jours plus tard, au premier jour des règles.

Différence entre ovulation et fertilité 

L’ovulation est la condition sine qua none à la fécondation, c’est elle qui vous rend fertile. 

Autrement dit, si un ovule n’est pas présent dans la trompe lors d’un rapport sexuel, il ne peut pas y avoir de rencontre avec un spermatozoïde et donc pas d’embryon. Logique mais attention, ce n’est pas aussi simple et la période de fécondité ne correspond pas seulement au jour de l’ovulation.

Quelques chiffres à avoir en tête :

  • L’ovule vit entre 12 et 24h, c’est très peu !
  • Pour autant, les spermatozoïdes ont, eux, une durée de vie allant jusqu’à 5 jours en présence de glaire fertile.
  • Un rapport peut donc être fécondant s’il a lieu 5 jours avant l’ovulation et jusqu’au lendemain. 
  • En principe 1 seul ovocyte est libéré à chaque ovulation (exceptionnellement il peut y avoir une double ovulation (lien), on aura alors des faux jumeaux).

En d’autres termes, la période pendant laquelle vous êtes fertile, aussi appelée fenêtre de fertilité, s’étend sur 6 jours environ : 5 jours avant l’ovulation (du fait de la durée de vie des spermatozoïdes) et 1 jour après (en raison de la durée de vie de l’ovule). Il faut donc bien distinguer période d’ovulation (24h maximum) et période fertile (6 jours). 

La fertilité va crescendo pendant les 5 premiers jours puis diminue fortement le 6e jour (intégrer tableau). Quand il a lieu pendant cette fenêtre de fécondité, un rapport sexuel aurait environ 25% de chances de conduire à une grossesse avant 25 ans, et 20% à la trentaine. Vous savez désormais quand il faut tout donner si vous souhaitez un bébé !

Pour autant, cela ne correspond pas nécessairement aux jours 9 à 15 de votre cycle (le 1e jour du cycle étant le 1e jour des règles) ! En effet, il est temps de déconstruire le mythe selon lequel le cycle durerait forcément 28 jours et l’ovulation arriverait toujours le 14e jour.


Peut-on calculer l’ovulation ?

Vous l’aurez compris, à moins d’être réglée comme une horloge suisse (et encore, des évènements comme du stress, un décalage horaire, un changement d’habitudes ou un nouveau régime peuvent ponctuellement tout perturber), il n’est pas possible de faire des prédictions pour calculer la date d’ovulation.

Si vous utilisez un calendrier ou une calculatrice d’ovulation, attention, on ne peut que vous inviter à la plus grande prudence. Sans contraception, seules 15% des femmes ont un cycle régulier de 28 jours et 46% ont des variations de plus de 7 jours. 

Tout au plus peut-on confirmer l’ovulation a posteriori, une fois les règles arrivées, si on a vraiment envie de faire des calculs. En effet, si la phase pré-ovulatoire varie beaucoup d’une femme à l’autre et d’un cycle à l’autre, la phase post-ovulatoire dure toujours entre 11 et 16 jours, avec une moyenne à 14 jours.

Ainsi, une femme ayant un cycle très court, de 21 jours par exemple, va ovuler aux alentours du 7e jour. Sa fenêtre de fertilité va donc s’ouvrir le 2e jour du cycle. Autrement dit, elle pourrait tomber enceinte en ayant un rapport sexuel pendant ses règles !

Au contraire, une femme avec un cycle de 35 jours ne commencera à être fertile qu’aux alentours du 16e jour (35-14-5). Elle aura donc une longue période d’infertilité pré-ovulatoire, appréciable si elle utilise une méthode naturelle de contraception et qu’elle ne souhaite pas avoir de bébé !

En synthèse, ce n’est ni sérieux ni réaliste, et encore moins prudent si on est dans une logique d’éviter une grossesse, que de jouer avec une calculette d’ovulation. Seule une observation au jour le jour permet de la repérer. Et on vous rassure, c’est tout à fait possible !


Les indices pour détecter l’ovulation

Si on ne peut pas calculer l’ovulation, on peut toutefois la détecter. Vous ne saisissez pas la subtilité ?

L’ovulation n’est pas prévisible mais elle est visible ! Il suffit de savoir observer les signaux de notre corps et on peut sans difficulté la voir venir. C’est d’ailleurs là dessus que reposent les méthodes naturelles de contraception, qui permettent aux femmes d’identifier au jour le jour si elles sont fertiles ou non.

Les principaux indices sont : 

  • La glaire cervicale qui devient de plus en plus transparente, humide et glissante (d’abord crémeuse et collante les jours fertiles qui précèdent puis ressemblant à du blanc d’oeuf le jour de l’ovulation) : ce sont ces sécrétions qui proviennent du col de l’utérus qui maintiennent en vie les spermatozoïdes et qui les accompagnent jusqu’à l’ovocyte. 
  • La courbe de température au réveil qui augmente de 0,2 à 0,5 °C juste après l’ovulation, sous l’effet de la progestérone : elle permet donc de confirmer qu’elle a bien eu lieu.
  • Le col de l’utérus qui est plus haut, plus ouvert et plus mou pendant la période d’ovulation, puis qui redescend, se referme et durcit juste après. 
Trois indices observation fertilité

Mais aussi :

  • Une libido débridée
  • Un spotting (légère perte de sang), qui signale une montée brusque des oestrogènes juste avant l’ovulation
  • Des tensions au niveau de la poitrine
  • Une douleur voire un ganglion à l’aine, du côté de l’ovaire qui ovule
  • Une sensation de douceur et de gonflement de la vulve
  • Des ballonnements

Enfin, il y a un autre moyen de détecter l’ovulation, mais il ne dépend pas uniquement de vous : il s’agit des tests d’ovulation qui décèlent dans vos urines une hormone qui monte en pic juste avant l’ovulation, la LH


Ovulation : des mythes et des révélations !

On espère vous avoir aidé à déconstruire certains mythes, mais aussi apporté un peu de clarté voire des illuminations sur la façon dont votre corps vous parle et vous permet d’observer votre cycle !

La reconnaissance de l’ovulation, et plus globalement de la période féconde, est l’une des choses les plus importantes qu’une femme doit selon nous connaître, car c’est la base de sa féminité et de sa fertilité, indispensable si elle veut tomber enceinte ou au contraire éviter une grossesse. 

Vous avez l’habitude d’être à l’écoute de votre signes ovulatoires ? Vous souhaitez vous y mettre mais vous avez encore des interrogations ? Venez nous en parler en commentaire !

2 réflexions au sujet de “Ovulation”

  1. Bonjour,

    jai 36 ans et je tente d’avoir un premier enfant. Les problèmes qui se posent est premièrement je n’ai pas de regles depuis le mois d’avril et je ne vois plus ma glaire cervicale. Je ressent à tous les mois des douleurs comme si j’allais avoir mes menstrusations. Mais rien de se passe. La gynéco, m’a dit que j’ai 1 kyste de chaque côte mais rien de grave (ils vont partir tout seul). Je ne sais plus quoi faire.

    J’aimrais aussi vous avouer que j’aime boire de l’alccol, mais j’ai arreté. est-ce que cela a un lien. J’ai fait un bilan des hormone et tout est ok.

    Merci de bien me répondre.

    Répondre
    • Bonsoir Nadine,
      Je vous envoie un email pour parler plus en détail de votre situation, car il faudrait que l’on échange pour comprendre d’où vient cette période d’aménorrhée.

      Répondre

Laisser un commentaire

À PROPOS

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

PAGES ASSOCIÉES

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?