Emancipées

Cover pilule

Comment fonctionne la pilule ?

En matière de contraception, on voit assez facilement comment agit un préservatif (le plus efficace des videurs !) et en quoi consiste une méthode naturelle (l’art de choisir le bon moment). En revanche, s’agissant de la pilule, c’est souvent un peu plus abstrait…

On avale un cachet et, pouf, on ne risque plus de tomber enceinte !

OK mais concrètement, que se passe-t’il dans notre corps pour que ce blocage fonctionne ? Et qu’est ce qui distingue un type de pilule d’une autre ? En matière de contraception hormonale, y’a-t’il des approches plus douces que d’autres ?

On fait le point sur le pourquoi du comment la pilule fonctionne !  

pilule plaquettes

Pilule, pilule, d’où viens-tu, que fais-tu ?

La pilule contraceptive, ou contraceptif hormonal, est un médicament composé d’hormones de synthèse (autrement dit des “fausses” hormones, pas celles produites naturellement par votre corps), à prendre quotidiennement et oralement. 

Pour l’anecdote, l’origine de la pilule remonte aux années 20, lorsque des scientifiques ont remarqué qu’en transplantant les ovaires de lapines enceintes sur des lapines fertiles, on empêchait

les secondes de tomber enceinte, grâce aux hautes doses de progestérone et, dans une moindre mesure, d’oestrogènes, constantes pendant la grossesse. 

Vous vous demandez pourquoi on vous raconte cette histoire de rongeurs ? Et bien car c’est justement le principe même de la pilule : elle reproduit l’état de la grossesse, afin de bloquer toute nouvelle ovulation et, en conséquence, toute fécondation lors d’un rapport sexuel.

En d’autres termes, votre corps est mis en état artificiel de grossesse grâce à l’administration d’hormones synthétiques, au même niveau que pendant les 9 mois de gestation. 

Raison pour laquelle, exactement comme lorsqu’on est enceinte, quand on prend la pilule, on n’a plus de cycle menstruel, on n’ovule plus et on n’a plus de règles (les saignements ne sont que des hémorragies de privation). 

gouttes de sang rose et rouge

Comment fonctionne la pilule pour bloquer la fertilité ?

Voilà pour le grand principe. Mais plus techniquement, comment ça marche ? Que font ces hormones de synthèse dans notre corps ? 

Elles créent un cycle artificiel de 28 jours et provoquent un saignement de privation qui imite les règles lors de la dernière semaine.

Pour cela, la plupart des pilules utilisent le principe de la “semaine placebo”, pendant laquelle on ne prend plus de comprimés dosés : soit on prend des comprimés placebo, donc vides, soit on a une plaquette de 21 comprimés et on attend 7 jours avant d’en commencer une nouvelle.

La “semaine placebo” varie toutefois d’un contraceptif à l’autre : elle peut durer 7 jours mais aussi 4 jours, elle peut aussi n’intervenir que tous les 3 mois (on n’a alors ses règles que 4 fois par an), elle peut se matérialiser par la prise de comprimés vides ou par l’arrêt de la plaquette, etc. Dans tous les cas, on est toujours protégée pendant ces jours placebo !

Selon le type de pilule (on les détaille juste après), cette prise d’hormones a pour effet de :

  • Menstruations : pertes de sang 
  • Période pré-ovulatoire : sécheresse ou sécrétions vaginales blanches constantes
  • Période ovulatoire : glaire cervicale qui évolue progressivement jusqu’au pic glissant et liquide le jour de l’ovulation 
  • Période post-ovulatoire : sécheresse ou sécrétions vaginales blanches constantes
  • Avant les prochaines règles : possible augmentation de la quantité + coloration jaunâtre ou rosée

Les différents types de pilule : comment ça marche ?

Quand il s’agit de se faire prescrire la pilule contraceptive, on a tendance à faire une confiance aveugle à notre médecin qui choisit la plus adaptée à notre situation. Soit, mais qu’est ce qui différencie votre pilule de celle de votre meilleure amie ?

Ce qui diffère, c’est le type d’hormones, leur dosage (on parle de générations) et leur rythme de prise.

pilule plaquette

La pilule oestroprogestative, ou pilule combinée

Type d’hormones

Cette pilule associe les deux hormones ovariennes que sont les oestrogènes et la progestérone. Les oestrogènes de synthèse sont les mêmes pour toutes les pilules (l’éthinylestradiol, dit EE), tandis que la progestérone varie d’un traitement à l’autre (principalement lévonorgestrel ou désogestrel). 

La pilule agit sur les 3 niveaux présentés plus haut : mise en sommeil de l’ovulation, modification de l’endomètre et épaississement de la glaire cervicale.

Dosage 

Le dosage est fonction de la quantité d’oestrogènes. Les pilules normodosées en contiennent 50 µg par comprimé et les minidosées en contiennent une dose inférieure à 50 (la plupart aujourd’hui).

Par ailleurs, la quantité d’hormones délivrées peut varier au cours de la plaquette. On distingue alors les pilules monophasiques  (même quantité tout au long du cycle), biphasique (2 doses) et triphasique (3 doses).

Rythme de prise 

La plupart des pilules oestroprogestatives fonctionnent sur le rythme 21 / 7, soit avec une semaine de placebo (dans ce cas, la plaquette compte 28 comprimés), soit une semaine d’arrêt (la plaquette n’a alors que 21 comprimés). Il existe aussi des pilules avec 24 comprimés actifs et 4 placebos, voire 26 / 2. Dans tous les cas le cycle artificiel dure 28 jours. 

En cas d’oubli, le comprimé doit être pris dans les 12 heures, sinon vous n’êtes plus protégée pour ce cycle.

A qui s’adresse la pilule combinée ? 

C’est la plus couramment prescrite. Toutefois, du fait des effets secondaires des oestrogènes de synthèse, notamment en matière cardiovasculaire, elle ne peut pas être prise par les femmes ayant des risques de phlébites, celles qui fument ou qui sont âgées de plus de 35 ans. 

Si vous vous demandez pourquoi on s’embête à ajouter des oestrogènes de synthèse dans la pilule, alors que la progestérone peut avoir un effet contraceptif seule, c’est car elle réduit les effets secondaires du progestatif, notamment sur la pilosité, l’acné ou encore les kystes aux ovaires. 

Les autres contraceptifs estroprogestatifs 

Il n’y a pas que la pilule qui fonctionne de cette façon, c’est aussi le cas :

  • Du patch contraceptif, qui délivre à travers la peau des oestrogènes et de la progestérone de synthèse pendant 3 semaines, les saignements de privation arrivant la 4e semaine, lorsqu’on retire le patch (on en met un nouveau ensuite). 
patch contraceptif
  • De l’anneau contraceptif, les hormones étant absorbées par la muqueuse du vagin pendant les 3 semaines où l’anneau est en place (idem, les saignements interviennent la 4 semaine, lorsqu’il est retiré). 
anneau contraceptif

La pilule progestative, ou micro progestative

Type d’hormones 

Elle ne contient que de la progestérone de synthèse, qui diffère d’une pilule à l’autre.

Celles au désogestrel agissent sur les trois niveaux (ovulation, endomètre et glaire), tandis que celles au lévonorgestrel ne bloquent pas l’ovulation mais se contentent d’agir sur l’utérus pour empêcher la fécondation et la nidation. 

Dosage 

Pour les pilules progestatives, on parle de “générations”, selon le type de progestatif utilisé. Le dosage est de 75 mg pour celles au désogestrel et de 30 mg pour le lévonorgestrel. 

Rythme de prise 

Elle doit être prise en continu, il n’y a ni semaine d’arrêt,  ni semaine placebo. Les plaquettes contiennent donc toujours 28 comprimés. Certaines provoquent quand même des saignements de privation mais la plupart supprime complètement les règles

Attention, le délai de retard n’est que de 3h en cas d’oubli d’un comprimé microprogestatif, sinon plus de protection pour ce mois !

A qui s’adresse la pilule micro progestative ? 

Elle peut être prescrite à toutes les femmes, particulièrement celles pour qui les pilules contenant des oestrogènes sont contre indiquées (fumeuses, après 35 ans, antécédents de phlébites ou de maladie cardio vasculaire). Elle est aussi adaptée aux mères allaitantes. 

Elle peut toutefois avoir des effets indésirables (hirsutisme, acné, kystes, mais éventuelle prise de poids comme toutes les pilules). 

Les autres contraceptifs progestatifs 

On trouve aussi uniquement de la progestérone de synthèse dans :

  • Le stérilet hormonal, qui diffuse des hormones en continu pendant 3 à 5 ans et qui ne bloque en général pas l’ovulation (mais qui épaissit la glaire, empêchant les spermatozoïdes de passer, et rend l’endomètre inapte à une nidation).
stérilet
  • L’implant hormonal, placé dans le bras et qui diffuse des hormones progressivement pendant 3 à 5 ans.
implant hormonal
  • Les injections trimestrielles, qui bloquent l’ovulation pendant 3 mois et suppriment en général les règles. 
injection hormonale

NB : le stérilet au cuivre, quant à lui, ne contient pas d’hormones mais du cuivre qui crée un environnement toxique pour les spermatozoïdes et une inflammation dans l’utérus pour empêcher l’implantation d’un embryon. Le cycle reste naturel, seules la fécondation et la nidation sont entravées. Revers de la médaille : il rend souvent les saignements bien plus abondants !


Comment fonctionne la pilule : le mot de la fin !

On espère avoir à toutes vos questions et que vous savez désormais sur le bout des doigts comment fonctionne la pilule contraceptive

S’il vous des interrogations ou pour des points plus pratico-pratiques, rendez-vous dans cet article. Et sinon, n’hésitez surtout pas à venir nous nous parler en commentaire !

2 réflexions au sujet de “Pilule”

  1. Merci beaucoup pour ces explications claires et sans le moindre tabou. Je suis professeure de soutien et je dois faire un cours de SVT sur la reproduction humaine. Je suis partie à la recherche d’informations pour expliquer à mon élève comment fonctionne les méthodes de contraception et notament les pilules mais IM-PO-SI-BLE de trouver un vrai cours détaillé. Il manquait toujours quelques chose ou alors le sujet était vite expédié. C’était frustrant. Je suis contente d’avoir trouvé ton site. Je reviendrais dessus mais cette fois pour un usage perso. 😉
    Encore merci! ^^

    Répondre
    • Bonjour Juliette,
      Un immense merci pour ton message, c’est exactement pour cela que j’ai créé ce site, tu ne peux pas me faire plus plaisir !! J’espère pouvoir continuer à t’aider, à la fois d’un point de vue pro et perso (n’hésite pas à m’écrire si besoin !).
      A très bientôt !

      Répondre

Laisser un commentaire

À PROPOS

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

PAGES ASSOCIÉES

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?