Emancipées

Cover période de fécondité

Période de fécondité chez la femme : à quoi correspond-elle?

La fécondité d’une femme correspond à sa capacité à se reproduire. Sa période de fécondité renvoie donc aux moments où elle détient cette capacité à concevoir un bébé.

Car oui, mettons les choses au clair tout de suite : une femme n’est pas féconde 365 jours par an ! (contrairement aux hommes). On peut estimer qu’elle est fertile environ 1/5e du temps chaque mois, et ce, pendant une quarantaine d’années au cours de sa vie. 

Vous souhaitez savoir à quoi correspond votre période de fécondité et comprendre quels processus biologiques se cachent derrière ? On vous a déjà expliqué à quoi correspond votre fertilité et comment calculer votre date d’ovulation. On vous détaille aujourd’hui ce qui se cache derrière les termes “période de fécondité”.


Quand intervient la période de fécondité dans le cycle féminin ?

On a coutume de distinguer le cycle menstruel de la femme en 4 grandes phases, la période de fécondité correspondant à l’une de ces 4 phases :

  • Le cycle commence par les menstruations, qui marquent à la fois la fin du cycle précédent et le début du nouveau cycle.
  • Il est suivi par la phase pré-ovulatoire, aussi appelée folliculaire, au cours de laquelle l’ovaire prépare un ovule à être libéré. Cette phase est dominée par les hormones oestrogènes, dont le rôle est d’amener le corps à ovuler. Autrement dit, à ce moment là, votre corps met tout en oeuvre pour que si un rapport sexuel a lieu au “bon” moment, il soit fécondant. 
  • Ensuite a lieu la fameuse ovulation, qui correspond à la libération de l’ovule par un ovaire : c’est le pic de votre cycle, le CLIMAX, le moment où la grande rencontre peut avoir lieu. C’est aussi là qu’intervient un changement hormonal : la dominance d’oestrogènes cède la place à la progestérone qui monte en flèche.
  • Enfin, la phase post-ovulatoire, aussi appelée phase lutéale, est le moment où votre corps analyse ce qu’il vient de se passer et s’adapte en conséquence : sous l’effet de la progestérone, il prépare un nid pour héberger l’éventuel ovule fécondé (l’embryon). Scénario 1 : il y a eu fécondation → il se fait accueillant pour qu’il puisse s’implanter sans encombre dans l’endomètre (la paroi de votre utérus). Scénario 2 : il n’y a pas eu fécondation → il s’en rend compte 11 à 16 jours plus tard et évacue dès lors le nid qu’il avait construit. Cela provoque des règles, qui ne sont autre que le délitement de l’endomètre. 

Intervenant à peu près au milieu de ce cycle, la période de fécondité renvoie donc au moment où l’ovule est en mesure d’être fécondé par un spermatozoïde. Cela correspond à l’ovulation, en un peu plus large. 


La période de fécondité démarre-t-elle un jour précis du cycle ?

Dans un monde idéal, tous les cycles durent 28 jours et l’ovulation intervient pile poil au milieu, soit le 14e jour. Or cette règle ne concerne que 15% des femmes.

Pour toutes les autres, il n’est pas possible de dire avec précision quand elles vont ovuler. Mais comme on sait que vous n’aimez pas rester dans le flou, on vous donne quelques repères :

  • Les règles durent en général 2 à 8 jours. Disons que votre cycle démarre le 1er janvier, vos règles vont terminer vers le 5 janvier.
  • La phase pré-ovulatoire est de longueur très variable d’une femme à l’autre, elle est impossible à prévoir. Toutefois, pour vous donner un exemple, il a été établi qu’elle dure en moyenne 16 jours, cette durée englobant les règles. Elle prendra donc fin vers le 16 janvier dans notre exemple.
  • Votre ovulation va donc intervenir vers le 16 janvier. 
  • La phase lutéale dure 11 à 16 jours pour toutes les femmes, avec une moyenne à 14 jours (ça, ça ne change pas, c’est fixe pour tout le monde !). Votre cycle devrait donc se terminer vers le 30 janvier, et vos prochaines règles arriver le 31.

Le pic potentiel de fertilité intervient donc en général vers le milieu du cycle, autour du 16 janvier dans l’exemple. Mais encore une fois attention, ce n’est pas une règle absolue ! Pour apprendre à le détecter avec certitude, on vous invite à lire nos articles sur la question


Combien de temps dure la période de fécondité chez la femme ?

La période de fécondité entoure donc le moment où l’ovule est libéré par l’ovaire. Or, l’ovule ne vit que 12 à 24 heures. Pour autant, la période de fécondité chez la femme est plus longue que cela, car les spermatozoïdes peuvent patienter quelques jours avant que l’ovule ne fasse son apparition.

En effet, les spermatozoïdes ont une durée de vie très limitée dans le vagin, qui est un espace très acide. Pendant les périodes infertiles du cycle, ils ne survivent que quelques minutes.

Or, juste avant l’ovulation, sous l’effet des oestrogènes, le corps fabrique une glaire dont le rôle est de maintenir les spermatozoïdes en vie puis de les guider jusqu’à l’ovule. Cette glaire, c’est celle que vous observez quelques jours par mois, qui est très humide, transparente et glissante (elle ressemble à du blanc d’oeuf) et qui vous permet d’identifier que vous êtes dans votre pic de fertilité.

Vous commencez à l’observer environ 5 jours avant d’ovuler, puis elle disparaît assez brutalement dès le lendemain de l’ovulation.

Lorsqu’ils arrivent dans le vagin en présence de cette glaire cervicale fertile, les spermatozoïdes peuvent vivre jusqu’à 5 jours ! En d’autres termes, un rapport ayant lieu 5 jours avant l’ovulation peut donner lieu à une grossesse, car les spermatozoïdes auront patienter dans la glaire.

Ensuite, l’ovule peut vivre jusqu’à 24 heures, donc de même, un rapport ayant lieu le lendemain de l’ovulation peut également être fécondant.

Si vous avez bien suivi, cela signifie que la période de fécondité chez la femme s’étale sur 6 jours : 5 jours avant l’ovulation et 1 jour après !

inconvénients

Comment identifier la période de fécondité chez la femme ?

De nombreux indices permettent à une femme de détecter qu’elle entre dans sa période de fécondité : 

Ce sont les trois principaux indices qui ne dépendent que de vous, et aussi les plus fiables. C’est sur eux que repose le principe de méthode d’observation du cycle, pour gérer sa fertilité au naturel.

Vous pouvez aussi être attentive à vos symptômes d’ovulation, tels qu’une tension dans les seins, une douleur au niveau de l’aine, une sensation de gonflement de la vulve, un transit perturbé, une libido qui fait de bonds, un spotting d’ovulation, etc.

Enfin, il est également possible de faire un test d’ovulation, qui va mesurer votre taux d’hormone LH, qui est sécrétée environ 36h avant que l’ovule soit libéré. 

courbe hormones cycle

Le mot de la fin

La période de fécondité correspond donc au moment où la femme peut concevoir un bébé, elle s’étend sur 6 jours environ par cycle, 5 jours avant l’ovulation et 1 jour après.

Savoir la détecter en écoutant les signaux que renvoie le corps est bien plus fiable que l’utilisation d’une calculatrice d’ovulation ou d’une appli magique. C’est tout l’objectif de notre démarche, on est là pour vous apprendre à décrypter votre corps, que vous cherchiez à tomber enceinte ou au contraire à éviter une grossesse.

Alors n’hésitez pas à nous partager vos questions ou vos expériences en commentaire !

3 réflexions au sujet de “Période de fécondité chez la femme”

  1. Bonjour,
    J’essaie depuis quelques mois de repérer toutes les phases de mon cycle mais je me pose des questions sur le moment du début du cycle, donc le 1er jour des règles. Je commence souvent par quelques spotting de sang (2/3 jours) de couleur marron clair avant d’avoir un véritable écoulement. Faut-il que je commence à calculer mon cycle à partir des tous premiers spottings ou faut-il que j’attende l’écoulement continu ?
    Merci par avance !

    Et merci pour ce site rempli de super info, notamment sur la position du col de l’utérus !!! Il y a vraiment très peu de sites qui en parlent, et c’est vraiment dommage. En plus le design est vraiment chouette, ça désacralise et retire pas mal du tabou autour de ce sujet ! Super travail !

    Répondre
    • Bonjour Audrey,
      Déjà, merci pour ce message !!!
      Pour le 1er jour du cycle, il faut prendre le 1er jour de saignement abondant. Donc on ne tient pas compte des spottings qui le précèdent, ils font partie du cycle précédent.
      J’espère que c’est plus clair ! ; )
      À bientôt !

      Répondre
      • Merci beaucoup pour cette réponse ! Ça me conforte dans le calcul de mon cycle ! Au moins je suis assurée que je fais ça bien et que je ne suis pas dans l’erreur depuis le début !

        Répondre

Laisser un commentaire

À PROPOS

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

PAGES ASSOCIÉES

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?