Emancipées

calendrier ovulation

Calendrier ovulation : comment calculer sa date d’ovulation ?

Bon, on espère que vous nous pardonnerez ce petit troll, mais il nous semblait important de commencer cet article de manière moins « classique », pour bien marquer l’idée que, non, on ne peut pas calculer ou prédire sa prochaine ovulation 🙂 (et que tous les sites qui vous proposent ce genre de calculateur vous font, au mieux, perdre du temps et, au pire, prendre de gros risques !!).

Si vous avez pour projet de tomber enceinte ou que, au contraire, vous souhaitez éviter une grossesse, il est hyper important de bien choisir le timing de vos rapports. En effet, une femme n’est fertile que 6 jours par cycle environ et il est donc crucial de bien identifier sa fenêtre de fertilité !

Pour autant, calculer sa date d’ovulation n’est pas une science exacte, et on peut facilement être induite en erreur par une soi-disant calculette d’ovulation qui agit comme si toutes les femmes fonctionnaient de façon strictement identique (ça se saurait !).

On va être honnêtes avec vous tout de suite : faire confiance à ces robots n’est pas la meilleure décision que vous puissiez prendre pour gérer votre fertilité, désir de grossesse ou non. Mais vous n’êtes pas pour autant dénuée de tout moyen pour suivre votre calendrier menstruel et identifier votre date d’ovulation. Il y a même des techniques très fiables ! 



calendrier cycle féminin

Comment fonctionne un calendrier d’ovulation ?

Vous avez des cycles réguliers comme du papier à musique, et ce de façon continue ? On parle bien sûr de cycle menstruel au naturel et non sous contraceptif hormonal, qui cale artificiellement votre cycle avec une exactitude inouïe, avec des « règles » qui surviennent tous les 28 jours.

Dans ce cas, il vous est possible de calculer approximativement votre date d’ovulation grâce à un algorithme très simple. On a bien dit approximativement !

Il faut tout d’abord que vous connaissiez la durée de vos cycles menstruels (pas la durée moyenne de vos cycles, mais leur durée exacte s’ils sont toujours identiques) : par exemple 28 jours, puisque c’est la durée d’un cycle menstruel « classique ».

Pour info, un cycle commence le premier jour des règles et se termine la veille des règles suivantes. Ensuite, il faut estimer la durée de votre phase post-ovulatoire. On s’explique. Le cycle menstruel est divisé en 4 grandes phases : les règles, la phase pré-ovulatoire, l’ovulation et la phase post-ovulatoire.

phases du cycle menstruel

C’est la phase pré-ovulatoire qui varie beaucoup d’une femme à l’autre et, pour une même femme, d’un cycle à l’autre (de 0 à des dizaines de jours). La phase post-ovulatoire, quant à elle, est en principe fixe ou presque, entre 11 et 16 jours. La moyenne est de 14 jours, mais ce n’est qu’une moyenne !

Les calculateurs d’ovulation fonctionnent avec cette moyenne : ils retranchent 14 jours à la date prévisible de vos prochaines règles, estimée à partir de la durée habituelle de votre cycle menstruel. En plus de la date d’ovulation, ils peuvent donc également anticiper l’arrivée de vos prochaines règles, voire la date de nidation et d’accouchement en cas de grossesse.

On vous donne un exemple : si le premier jour de vos dernières règles était le 1er octobre et que vos cycles menstruels durent toujours 28 jours, comme 28-14 = 14, la date de votre prochaine ovulation est estimée au 14 octobre. Vous pensez alors : « cool, je vais tout donner le 14 octobre pour tomber enceinte ! » ou bien « zut, je vais annuler mon rendez-vous amoureux, pour éviter tout risque de grossesse ».


Pourquoi ne pas utiliser un calendrier d’ovulation ?

Sauf qu’il y a plusieurs hics à cette méthode du calendrier pour déterminer sa date d’ovulation, que voici 🙂

Nous n’ovulons pas toutes à J14 et notre cycle ne dure pas forcément 28 jours

Selon une étude, seulement 15% des femmes ovulent à J14 et 13% ont des cycles de 28 jours. Voici un tableau indiquant la longueur des cycles menstruels observés :

longueur du cycle menstruel

Par ailleurs, on peut aussi très bien avoir un cycle de 28 jours mais ovuler à J16, par exemple, avec une phase post-ovulatoire de 12 jours (ce qui est tout à fait normal et physiologique).

Enfin, il n’est pas rare du tout d’avoir une phase lutéale de moins de 11 jours, lorsque la progestérone est insuffisante et que le corps  jaune n’arrive pas à se maintenir plus longtemps. Il est tout à fait possible d’avoir un cycle de 28 jours et d’ovuler le jour 20, avec une phase post ovulatoire (défaillante, certes) de 8 jours. 

Rien que (tout) ça, ça met un peu cette méthode de calcul de l’ovulation par terre, non ?

En cas de cycle irrégulier

Si vous faites partie des 85% de femmes qui n’ont pas un cycle menstruel régulier, le calendrier d’ovulation n’est pas fait pour vous. Il ne vous permettra pas d’identifier de façon certaine votre période d’ovulation, ce qui est ballot si vous cherchez à faire un bébé, par exemple. 

Par ailleurs, même quand on a un cycle menstruel régulier, une période de stress, un changement alimentaire ou dans ses habitudes, un traitement ou toute autre cause environnementale ou psychologique peut décaler l’ovulation et dérégler votre calendrier menstruel de façon ponctuelle et imprévisible. Attention donc !

A la rigueur, vous pouvez calculer votre date d’ovulation pour vous faire une idée. Mais ne le prenez pas au pied de la lettre si souhaitez vraiment tomber enceinte et savoir avec précision quand avoir des rapports sexuels fécondants, ni si vous n’utilisez pas de mode de contraception autre que ce calcul, car vous allez alors prendre de gros risques. 

En cas de cycle long ou court

De même, si vos cycles sont très courts (moins de 21 jours) ou très longs (plus de 35 jours), le calcul d’ovulation ne fonctionnera pas pour vous. En effet, si la durée moyenne de votre cycle menstruel est de 23 jours, votre ovulation peut avoir lieu à J10 et vous pouvez même être fertile pendant vos règles. Si vos cycles menstruels durent 37 jours, par exemple, votre ovulation peut alors se faire à J23. On n’est donc pas du tout sur une période d’ovulation autour de J14 !

phase folliculaire courte
Cycle avec une phase folliculaire courte

probabilité de fertilité au cours du cycle menstruel avec une phase folliculaire longue
Cycle avec une phase folliculaire longue

Si vous souhaitez l’utiliser en contraception

Dans tous les cas par ailleurs, on vous déconseille fortement l’utilisation d’un calendrier d’ovulation personnalisé à des fins de contraception, et ce même si vos cycles sont habituellement très réguliers.

C’est sur cette base que reposait la méthode Ogino (ou méthode du calendrier) et on a toutes entendu parler de ses performances plus que douteuses… Selon l’OMS, l’indice de Pearl de la méthode du calendrier est de seulement 85 %, ce qui signifie que sur 100 femmes, 15 d’entres elles sont tombées enceintes en suivant cette méthode du calendrier et du calcul de leurs périodes d’ovulation.


observation période d'ovulation

Observer ses indices de fertilité pour déterminer sa période d’ovulation

En lisant ce qui précède, vous devez vous dire : OK, mais je fais comment pour savoir quand j’ovule du coup ? On vous rassure tout de suite : si les prévisions et les calculs d’apothicaires sont à prendre avec des pincettes pour déterminer la date de votre ovulation, votre corps peut, lui, vous indiquer avec précision votre fenêtre de fécondité.

En effet, lorsque l’on est attentive, les fluctuations hormonales qui interviennent à l’intérieur de votre corps sont observables de l’extérieur. Ces bio-marqueurs de l’ovulation sont donc objectifs et fiables 🙂 Pour connaître votre période d’ovulation, vous pouvez donc :

  • Examiner votre glaire cervicale, c’est-à-dire les sécrétions, les pertes blanches qui proviennent du col de votre utérus et qui deviennent très mouillées, transparentes et glissantes lors de l’ovulation. Si vous les voyez apparaître dans vos sous-vêtements, vous êtes au max de votre fécondité !
  • Relever votre courbe de température au réveil, elle augmente de 0,2 à 0,5°C juste après l’ovulation ;
  • Palper votre col de l’utérus, si vous êtes à l’aise bien sûr : il est plus haut, plus mou et plus ouvert juste avant et pendant l’ovulation.
ovulation glaire cervicale + température

Pour en savoir plus sur ces méthodes d’observation de votre fertilité, on vous invite à lire nos différents articles à leur sujet 🙂 Le recoupement de vos observations de glaire cervicale, de votre température et de votre col de l’utérus s’appelle la symptothermie : et selon l’OMS, son taux de fiabilité en mode contraception est de 98,2%.

Vous verrez, ce n’est pas si compliqué et cela vous permettra d’être beaucoup plus précise sur votre période d’ovulation, à vous 🙂 Seule cette analyse au jour le jour et sans prédiction vous permettra de suivre avec rigueur votre cycle menstruel, de détecter à coup sûr votre ovulation et de mettre toutes les chances de votre côté si vous êtes en projet bébé ou souhaitez écarter une grossesse.  


test d'ovulation

Les tests d’ovulation

Quand on souhaite tomber enceinte, on peut aussi recourir à un outil extérieur comme les tests d’ovulation. Pour déterminer votre période de fécondité et votre ovulation, ils mesurent le taux de LH, qui est l’hormone sécrétée par votre cerveau juste avant l’ovulation. Ces tests d’ovulation peuvent être électroniques, digitaux ou avec une bandelette. 

Le souci, c’est qu’ils ne sont pas fiables à 100% : en effet, il arrive que certaines femmes aient un taux de LH constamment élevé (en cas de SOPK, par exemple) ou bien que le test choisi soit trop ou pas assez sensible à la LH, affichant un résultat faussement positif ou. négatif. De plus, certaines tentatives d’ovulation n’aboutissent pas forcément. Si vous souhaitez en savoir plus sur les tests d’ovulation, voici notre post Instagram sur ce sujet !


couple

Distinction entre date d’ovulation et période de fertilité

Vous avez réussi à déterminer votre date d’ovulation, que ce soit grâce à un calculateur, à un test d’ovulation ou à l’observation de vos signes de fertilité ? Si vous souhaitez maximiser vos chances d’avoir un bébé, il ne suffit pas d’avoir un rapport sexuel avec votre partenaire ce jour-là. Idem si vous vous souhaitez éviter de tomber enceinte, il ne faut pas seulement éviter les rapports sexuels non protégés sur ce D-Day.

L’ovulation se produit une seule fois par cycle et est vraiment le moment M où un ovocyte est expulsé dans le trompe utérine (qui ne dure que quelques minutes). La fenêtre de fertilité quant à elle, correspond aux jours où il y a une probabilité qu’un spermatozoïde vienne féconder l’ovule.

En effet, la glaire cervicale (dont nous parlions précédemment) est un mucus protecteur et nourricier qui permet aux spermatozoïdes de survivre jusqu’à 5 jours à l’entrée du col de l’utérus. De son côté, l’ovule vit de 12 à 24 heures une fois expulsé. Autrement dit, votre fenêtre de fertilité s’étend sur 6 jours : 5 jours avant et 1 jour après l’ovulation. 

En ayant des rapports pendant cette période (1 jour sur 2, c’est suffisant), vous optimisez la probabilité qu’un spermatozoïde vienne féconder votre ovocyte, et donc de tomber enceinte et de faire un bébé, si tel est votre but 🙂

Et si vous n’en voulez pas, c’est toute cette fenêtre qu’il faut éviter, et pas juste le D-day de l’ovulation, car le risque de grossesse est présent bien avant. Par ailleurs, en symptothermie, on attend 3 jours après la validation de l’ovulation (grâce à la température à et la glaire cervicale) pour se considérer comme infertile de façon certaine, car l’ovulation peut arriver jusqu’au 2e jour de température haute. Donc prudence prudence : )


questions fréquentes

Questions fréquentes

Comment calculer sa date d’ovulation ?

Comme expliqué tout au long de l’article, il n’est pas possible de prédire sa date d’ovulation pour le prochain cycle. En effet, nous ne sommes pas des robots, et notre ovulation peut être décalée pour tout un tas de raisons (comme le stress). Par ailleurs, nous sommes très peu à ovuler à J14, donc la probabilité que le calcul tombe juste est faible !

Comment calculer sa période de fertilité ?

On peut calculer sa période de fertilité quand on connaît la date exacte de son ovulation (validée par les bio-marqueurs objectifs comme la température corporelle et la glaire cervicale). Il suffit de compter 5 jours avant son ovulation et 24 heures après que l’ovocyte ait été expulsé.

Et au jour le jour, on la repère grâce à la glaire cervicale : dès qu’elle apparait accompagnée d’une sensation humide ou mouillée, la période fertile s’ouvre car des spermatozoïdes pourraient survivre. Quand elle baisse en qualité et que, parallèlement, la température corporelle monte, c’est que l’ovulation est passée.

Quand faire un test de grossesse ?

On considère que les règles doivent arriver entre 11 et 16 jours après l’ovulation (environ) : si elles n’arrivent pas dans ce laps de temps, on peut faire un test de grossesse ou une prise de sang pour confirmer/infirmer que l’on est enceinte. Les tests de grossesse précoces fonctionnent avant le retard de règles, 10 jours après l’ovulation : mais encore faut-il avoir observé son ovulation de manière fiable, sans calculateur 😉


Alors, on fait confiance à un calendrier menstruel ?

Vous avez probablement compris la grande vigilance à laquelle on vous invite s’agissant des méthodes de calcul d’ovulation, de règles ou de nidation, pour concevoir un enfant ou éviter une grossesse non désirée.

Chaque femme est différente, le principe selon lequel un cycle dure 28 jours et l’ovulation intervient pile poil au milieu, au 14e jour, est un mythe qui ne concerne en réalité que 15% des femmes.

Pour toutes les autres, seules l’observation des symptômes de l’ovulation permettent d’identifier de façon fiable la période ovulatoire. C’est un outil précieux, que l’on soit en désir de grossesse ou non ! Apprendre à observer votre cycle ne peut vous apporter que des bénéfices, pour vous réapproprier votre corps et mieux surfer sur ses fluctuations.

Vous avez utilisé un calculateur d’ovulation ? Ou utilisez-vous d’autres méthodes pour identifier votre fenêtre de fertilité ? Venez nous raconter en commentaire !

Laisser un commentaire

À PROPOS

Auteur/autrice de l’image

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

Auteur/autrice de l’image

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

PAGES ASSOCIÉES

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?