Emancipées

Glaire cervicale début de grossesse

Glaire cervicale en début de grossesse : que signifie-t-elle ?

La glaire cervicale, en principe, on l’observe au moment de l’ovulation, puisque c’est elle qui indique qu’elle est imminente, les œstrogènes tournant à plein régime. Mais parfois, on en remarque à d’autres moments du cycle, voire carrément pendant la grossesse, et ces pertes blanches inhabituelles peuvent questionner. 

Alors ces sécrétions sont-elles un signe précoce de grossesse ? Est ce qu’un retour de glaire en phase post ovulatoire est un bon signe ? Est-ce que l’on doit au contraire s’inquiéter de leur aspect ou de leur quantité ? Et si on est enceinte, est-ce que leur présence signifie que quelque chose ne tourne pas rond dans la grossesse ? 

Dans cet article, on va décrypter ensemble ce que veulent réellement dire ces sécrétions, et notamment  démêler le vrai du faux quant au potentiel lien entre retour de glaire cervicale et début de grossesse 🙂


La glaire cervicale est-elle un signe précoce de grossesse ?

Pour commencer, petite définition de la glaire cervicale

La glaire cervicale est un mucus produit par les cryptes du col de l’utérus, qui évolue au cours du cycle menstruel.

glaire cervicale non fertile

En première partie, (du début des règles à l’ouverture de la fenêtre de fertilité, de J0 à J9 environ, mais ça dépend de chaque femme !), elle devient de plus en plus présente et passe d’une glaire en 2D (type colle UHU), à une glaire en 3D de type houmous : elle est pâteuse et collante pour former un bouchon au fond du vagin durant cette phase infertile et barrer le passage au spermatozoïdes.

glaire L

Avant l’ovulation (de J9 à J12 environ, mais idem, ça dépend), on observe des pertes vaginales crémeuses, dont l’aspect fait penser à du lait pour le corps. On rentre alors en phase fertile.

glaire cervicale début de grossesse

Sous l’influence des oestrogènes, cette glaire va devenir de plus en plus translucide et étirable au fur et à mesure que l’ovulation approche (en milieu de cycle) : cette texture blanc d’oeuf signifie que vous êtes très fertile ! La glaire devient un fluide nourricier pour les spermatozoïdes, permettant aussi de les protéger de l’acidité du vagin et de faciliter leur accès au col de l’utérus.

perte blanche

Une fois l’ovulation et donc la fenêtre de fertilité passées, la glaire reprend un aspect pâteux et se tarit au bout de quelques jours, afin de bloquer l’accès au col en formant une espèce de bouchon. C’est grâce à la progestérone, qui fait son entrée en phase lutéale et assèche la glaire. La fenêtre fertile est terminée !

Mais ça, c’est s’il n’y a pas eu fécondation et qu’aucune grossesse n’a débuté 😉

Variations glaire cervicale hormones cycle menstruel


La glaire cervicale, un formidable indicateur du début de grossesse

Après l’ovulation et en cas de fécondation, certaines femmes peuvent observer des pertes blanches crémeuses dans leur culotte, voire des pertes blanches visqueuses et translucides, comme un retour de glaire fertile : tout est normal ! Ce changement d’aspect de vos pertes blanches indique tout simplement qu’un « petit » (un gros !) chamboulement hormonal est en cours pour vous permettre de mener à bien votre grossesse.

Juste après la fécondation, notre corps secrète une hormone bien particulière, l’hormone beta HCG, qui est THE hormone de la grossesse : son rôle est de maintenir le corps jaune, qui secrète la progestérone en deuxième partie de cycle et en début de grossesse. La progestérone, cette hormone « pro-gestation », vascularise la muqueuse utérine afin de la rendre accueillante et confortable pour l’embryon. De leur côté, les oestrogènes continuent également d’être sécrétés en grosse quantité. Et en début de grossesse, la montée de ces hormones peut être telle que le col de l’utérus peut se remettre à produire son fluide, d’où le potentiel retour d’une glaire cervicale à la texture « fertile » !

hormones féminines en début de grossesse

Si vous observez ce type de sécrétions vaginales en deuxième partie de cycle, ceci peut vous mettre la puce à l’oreille 🙂

Un autre signe précoce de grossesse est aussi l’absence de règles, mais celui-ci, en général, on le connaît !

Toutefois, en plus de vous fier à vos pertes, n’hésitez pas à faire un test de grossesse pour confirmer que vous êtes bien enceinte et à prendre rendez-vous avec votre professionnel de santé. Ce dernier vous prescrira entre autres une prise de sang pour mesurer votre taux de beta HCG 🙂


Grossesse ou dérèglement hormonal ?

Vous l’avez compris, vos pertes blanches crémeuses/translucides après l’ovulation peuvent être le signe d’une grossesse en cours… mais pas forcément non plus !

En effet, ce retour de glaire fertile en phase lutéale peut aussi être un signe de déséquilibre hormonal entre oestrogènes et progestérone, la progestérone n’arrivant pas à prendre le dessus.

Pour faire la distinction entre « glaire de grossesse » et « glaire de déséquilibre hormonal », le mieux est d’observer votre cycle : si vous avez quasiment systématiquement des sécrétions crémeuses avant vos règles, c’est probablement qu’il y un petit déséquilibre. En revanche, si vos pertes vaginales ont habituellement un aspect plutôt pâteux et que, cette fois-ci, elles sont crémeuses/translucides, c’est peut-être bien un signe de grossesse !

fertilité

Mais le mieux du mieux, c’est encore de coupler cette observation de la glaire cervicale avec celle de la température, qui reste haute pendant 16 jours minimum en cas de grossesse. Cela est dû à la progestérone (encore elle), qui a pour particularité de faire monter la température corporelle : en cas de grossesse, le corps jaune continue d’en sécréter, ce qui explique que la température ne redescend pas.

Si en revanche la phase lutéale n’est pas très longue (moins de 11 jours) et/ou que votre température n’est pas très stable (courbe en dents de scie), alors cela peut aller dans le sens d’un déséquilibre entre oestrogènes et progestérone, ce qui est cohérent avec l’éventuel retour de glaire.

Bref en matière de cycle et de fertilité, il n’y a jamais de règles générales, mais toujours des enquêtes à mener !!

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre article Pertes blanches, grossesse ou règles ? qui vous permettra de faire le point sur les pertes blanches que vous observez avant vos règles 🙂


Est-ce normal d’avoir des pertes vaginales pendant la grossesse ?

Enfin, on peut se demander si un retour de glaire pendant la grossesse est normal.

Oui, il est tout à fait courant d’observer des pertes blanches pendant la grossesse ! Elles sont même en général plus abondantes, en raison des taux d’hormones plus élevés.

Une fois les premières semaines de grossesse passées, vous n’en avez pas fini avec les pertes blanches ! On vous explique tout ça dans notre article Pertes blanches pendant la grossesse 😉

Elles vont d’ailleurs continuer à être sécrétées pendant toute la grossesse, notamment pour former le bouchon muqueux au fond du vagin. Là encore, on vous explique tout tout tout sur les pertes blanches en fin de grossesse 🙂


Pertes blanches et grossesse : quand faut-il s’inquiéter ?

couleur des pertes vaginales

Comme dit précédemment, les pertes blanches sont normales durant la grossesse 🙂

En revanche, si ces pertes s’accompagnent de démangeaisons, de douleurs, d’odeurs et qu’elles ont une couleur particulière, consultez votre médecin, votre gynéco ou votre sage-femme.

Cela vaut aussi si vous constatez une grosse perte de sang (semblable à celle de vos règles), il est important que vous alliez voir votre professionnel de santé.


Comment mieux « gérer » les pertes blanches au début de la grossesse ?

En plus d’être un peu déstabilisantes, ces pertes blanches peuvent aussi être un peu trop « présentes » dans vos sous-vêtements.

Dans ce cas, n’hésitez pas à dégainer vos culottes de règles, qui vous seront d’un grand secours pendant toute la grossesse 😉


Questions fréquentes

glaire cervicale rouge/rosée

Ma glaire cervicale est un peu rouge, est-ce un signe de grossesse ?

Votre glaire cervicale peut être un peu rouge/rosée, voire présenter un filament de sang : ce n’est pas inquiétant 🙂 Quant à son interprétation, tout dépend à quel moment ce type de glaire intervient ! 3 situations sont possibles :

Si elle apparait environ 2 semaines après le début de vos dernières règles et/ou qu’elle a plutôt un aspect translucide et étirable, il s’agit plutôt d’un spotting d’ovulation, qui n’est donc pas un signe précoce de grossesse.

En revanche, si elle pointe le bout de son nez environ 6 à 12 jours après votre ovulation, il se peut que ce soit un saignement de nidation : l’embryon peut rompre des petits vaisseaux sanguins quand il se fixe sur la paroi utérine. Mais rassurez-vous si vous souhaitez tomber enceinte et que vous n’avez pas observé ce saignement : 2 femmes sur 3 n’ont pas de saignement de nidation ! Ce saignement caractéristique du début de grossesse est léger, assez court (3 jours max) et de couleur rosée ou marron clair.

Spotting de nidation

En cas de déséquilibre hormonal, vous pouvez aussi avoir des pertes blanches rougeâtres en fin de cycle : il s’agit simplement d’un mélange de glaire cervicale pâteuse/crémeuse et des premières gouttes de sang de vos règles.

Pour faire la distinction entre ce début de règles et le spotting d’ovulation, sachez que les règles surviennent en général 11 à 16 jours après l’ovulation, durent environ 5 jours, sont plus abondantes et plutôt rouge vif.

Je n’ai pas de pertes blanches, suis-je enceinte ?

Grossesse et absence de glaire cervicale

Là encore, tout dépend de la phase du cycle dans laquelle vous êtes !

Option 1 : vous n’avez pas du tout observé de sécrétions plus abondantes ou de pic de glaire depuis vos dernières règles : cela veut dire a priori que vous n’avez pas encore ovulé et qu’aucune grossesse n’a démarré.

Option 2 : vous avez bien ovulé, mais vous ne constatez pas d’augmentation de vos sécrétions vaginales : aucune inquiétude si vous êtes en projet bébé, car ce n’est absolument pas systématique d’avoir ce retour de glaire 🙂

Pour faire la distinction entre ces deux situations et savoir si vous avez ovulé ou non, il est du coup hyper important d’observer votre cycle et de prendre votre température, en plus de checker votre glaire cervicale 🙂

Température et hormones au cours du cycle menstruel

Si vous avez bien tout lu (bravo à vous !), vous comprenez mieux désormais en quoi les pertes blanches et surtout la glaire cervicale peuvent être un signe précoce de grossesse 🙂 Que vous soyez en projet bébé ou non, vos sécrétions sont un premier indice de ce qu’il se passe à l’intérieur de votre corps et ça, c’est ultra-précieux !

Si vous avez besoin d’aller plus loin ou si quelque chose n’est pas clair, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires (précieux, eux aussi !) !

Et enfin, si ce début de grossesse vous bouscule un peu, soulève plein de questions en vous et que vous n’osez pas forcément les poser à votre entourage (à cause de cette « sacro-sainte » règle des 3 mois !!), le Mama Club est à votre disposition pour vous accompagner durant vos trois premiers mois de grossesse, dans un cocon de bienveillance 🙂

2 réflexions au sujet de “Glaire cervicale en début de grossesse : que signifie-t-elle ?”

Laisser un commentaire

À PROPOS

Auteur/autrice de l’image

Émancipées redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

Auteur/autrice de l’image

Émancipées redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.