Emancipées

glaire cervicale stérilet au cuivre

Glaire cervicale et stérilet au cuivre : tout ce que vous devez savoir

Quand on porte un stérilet au cuivre (dont le nom scientifique, plus juste, est Dispositif Intra Utérin (DIU)), ou que l’on projette de s’en faire poser un, on peut légitimement se demander si notre bien-être vaginal et nos pertes blanches ne vont pas être perturbés par ce petit bout de cuivre implanté dans notre utérus. Est-ce que c’est normal d’avoir davantage de pertes, par exemple ?

Par ailleurs, celles qui envisagent d’observer leur cycle grâce à la symptothermie peuvent se demander si leurs observations de glaire cervicale sont fiables avec un DIU ? Est-ce que l’ovulation est maintenue et est-ce que la glaire cervicale est altérée par cette contraception ?

Dans cet article, on va revenir en détail sur le mécanisme du DIU et sur toutes ses potentielles influences sur la glaire cervicale et les sécrétions vaginales 😉 Let’s go !



Qu’est-ce que la glaire cervicale ?

Pour bien commencer, reposons les bases : la glaire cervicale est un mucus produit par les glandes des cryptes du col de l’utérus. Et elle n’est pas produite n’importe comment : ce sont les oestrogènes, qui, en première partie de cycle, commandent sa production ! Elle est donc sécrétée en fonction du cycle menstruel.

Quel est le lien entre la glaire cervicale et le cycle menstruel ?

Evolution de la glaire cervicale au cours du cycle

La glaire cervicale est en effet produite de manière cyclique et son abondance, sa consistance et son aspect changent à l’approche de l’ovulation. En première partie de cycle (c’est à dire du début des règles à l’ovulation), les oestrogènes augmentent peu à peu et la sécrétion de glaire cervicale suit le même rythme !

En plus d’être de plus en plus abondante à mesure que l’ovulation approche, elle passe d’une texture pâteuse / collante à une texture de plus en plus filante, étirable, translucide (comme du blanc d’oeuf cru) au fil des jours précédant l’expulsion de l’ovule : c’est cette glaire qui nous indique que l’ovulation est imminente, voire déjà en cours.

Et cette texture « blanc d’oeuf » ne doit rien au hasard : cette glaire d’ovulation, très particulière, est en effet nourricière et protectrice pour les spermatozoïdes, ce qui la rend indispensable à la fécondation !

Son assèchement en deuxième partie de cycle (sous l’influence de la progestérone sécrétée par le corps jaune) est un signe que l’ovulation est passée et que le fenêtre de fertilité est fermée.

La glaire cervicale est donc très précieuse quand on veut suivre son cycle et repérer sa fenêtre fertile, que l’on soit en projet bébé ou au contraire, que l’on ait envie d’adopter une méthode de contraception la plus naturelle possible. Et ça marche aussi quand on veut simplement observer son corps de femme et s’assurer que tout se passe bien 😉

Quelle est la différence entre pertes blanches et glaire cervicale ?

pertes blanches

Quand on parle de « pertes blanches » (ou « leucorrhées » de leur nom scientifique), on a tendance à finalement désigner toutes les sécrétions vaginales que l’on aperçoit dans nos sous-vêtements. Mais ce mot « fourre-tout » cache en réalité trois types de pertes chez les femmes :

  • Les « vraies » pertes blanches issues de l’auto-nettoyage quotidien du vagin, et qui sont un mélange de cellules mortes, de transpiration, etc.

  • La cyprine, qui est une sécrétion liquide venant lubrifier le vagin lorsqu’on est sexuellement excitée

  • La glaire cervicale, qui est donc surtout présente autour de l’ovulation.


stérilet cuivre

Comment fonctionne le stérilet au cuivre ?

Le stérilet au cuivre (ou DIU cuivre) a une double action contraceptive :

  • Son corps est en cuivre, qui est un matériau spermicide

  • Sa présence crée une inflammation dans l’utérus, rendant la nidation impossible

Le dispositif intra utérin au cuivre fait partie des moyens de contraception réputés fiables (son indice de Pearl d’efficacité pratique est de 99,2%), ce qui le rend plus efficace que la pilule contraceptive, tout en évitant la prise de tête de devoir prendre un comprimé tous les jours (sans parler des hormones de synthèse et leurs inconvénients !!). De plus, l’efficacité d’un DIU au cuivre démarre tout de suite après la pose.

Il existe deux types de stérilets : le stérilet cuivre et le stérilet hormonal.

Le stérilet au cuivre est efficace par sa composition et sa présence dans l’utérus, mais n’a aucune action hormonale (et ça, ça fait clairement partie de ses avantages !). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les femmes sont généralement fertiles tout de suite après le retrait du dispositif, puisque le cycle n’a pas été perturbé hormonalement.

Le DIU hormonal, lui, délivre au quotidien une petite dose d’hormones de synthèse, qui viennent éteindre le cycle menstruel (avec tous les effets secondaires potentiellement associés). Oui, comme la pilule !

Le DIU au cuivre est tout de même un dispositif un peu invasif, puisqu’il est vraiment à l’intérieur du corps et qu’il crée une inflammation au coeur de l’utérus. De plus, la pose du stérilet et son retrait doivent être effectués par un médecin généraliste formé, un gynécologue ou une sage-femme.

Pour tout savoir à son sujet, rendez-vous sur notre article sur le stérilet au cuivre 😉


Est-ce que l’on peut observer son cycle menstruel avec un stérilet au cuivre ?

Ca veut dire quoi « observer son cycle menstruel » ?

Observer son cycle menstruel, c’est simplement s’appuyer sur des bio-marqueurs qui nous indiquent dans quelle phase de notre cycle on se trouve, et surtout, quand est-ce que notre fenêtre de fertilité s’ouvre et se referme.

En effet, les femmes ne sont pas fertiles tous les jours (contrairement aux hommes) ! Elles le sont environ 5 jours avant leur ovulation et 12-24 heures après. Et il se trouve que nous avons deux indicateurs qui nous permettent d’identifier notre fenêtre de fertilité !

  • La glaire cervicale, qui prend une texture crémeuse puis blanc d’oeuf à l’approche de l’ovulation, puis s’assèche une fois l’ovulation passée

  • La température corporelle, qui augmente de 0,3 degrés environ après l’ovulation.

Glaire asséchée + température qui monte pendant 3 jours = l’ovulation est derrière nous, jusqu’aux prochaines règles !

glaire cervicale et ovulation

La glaire cervicale, une précieuse messagère de l’ovulation

La glaire cervicale est donc une sécrétion à suivre lorsque l’on cherche à observer son corps et son cycle 🙂 Certaines méthodes de conception et de contraception naturelles ne se basent d’ailleurs que sur elle pour ouvrir et refermer la fenêtre de fertilité, mais en symptothermie, on préfère avoir un double contrôle : l’observation de la glaire cervicale et de la température basale !

On peut observer sa glaire cervicale avec un stérilet au cuivre

Nous avons précisé plus haut que le stérilet en cuivre n’a aucune action hormonale, seulement une action mécanique : ce qui veut dire que les oestrogènes et la progestérone, les hormones du cycle, ne sont pas entravés par sa présence !

Les oestrogènes continuent de stimuler les glandes du col de l’utérus et la glaire cervicale continue d’être produite et de gagner en « qualité » à l’approche de l’ovulation : car oui, l’ovulation a toujours lieu sous stérilet en cuivre 🙂 La progestérone peut ensuite faire son entrée pour assécher la glaire, jusqu’aux règles et le début d’un nouveau cycle.

En fait, le rôle du stérilet au cuivre n’est pas d’empêcher l’ovulation, mais plutôt la fécondation (car le cuivre tue les spermatos) et la nidation, en rendant l’utérus inconfortable pour l’implantation d’un éventuel embryon, par sa simple présence.

Et comme l’ovulation a bien lieu, on peut repérer sa fenêtre fertile grâce à la glaire cervicale (même si elle est un peu altérée, on va le voir) et la température corporelle, qui va monter grâce à la progestérone !

On ne peut en revanche pas observer sa glaire cervicale sous pilule (ou tout autre moyen de contraception hormonal), car dans ce cas, l’ovulation et le cycle sont bloqués.


glaire cervicale type S

Quel est l’impact d’un DIU cuivre sur la glaire cervicale ?

Les pertes blanches peuvent être plus abondantes

Les leucorrhées liées à l’auto-nettoyage du vagin peuvent être plus abondantes avec un DIU cuivre. En effet, sa présence crée de l’inflammation dans le corps et surtout dans la zone du petit bassin, qui va être plus irriguée : les cellules mortes vont ainsi se renouveler et être évacuées plus rapidement.

Le stérilet en cuivre modifie un peu la glaire cervicale

Le DIU cuivre n’empêche pas la production et l’observation de la glaire cervicale, mais il se trouve que le cuivre a tout de même un pouvoir acidifiant sur elle, ce qui complique la survie des spermatozoïdes et la fécondation. En effet, le pH de la glaire cervicale doit être alcalin pour qu’elle puisse remplir son rôle, qui est de protéger les spermatos de l’acidité du vagin et leur permettre de survivre dans ce milieu « hostile », tout en les escortant vers l’ovule.

Par ailleurs, une étude a démontré que la glaire cervicale peut être plus épaisse et plus opaque chez les femmes portant un dispositif intra utérin en cuivre : la glaire d’ovulation est du coup plus difficile à déceler, car elle a plus difficilement un aspect blanc d’oeuf. Ce maillage plus resserré de la glaire rend également le passage des spermatozoïdes plus périlleux, ce qui renforce le pouvoir contraceptif du stérilet en cuivre.

La glaire cervicale peut aussi être perturbée par le DIU au cuivre en cas d’infection (à cause de bactéries, par exemple), car les infections engendrent en général des leucorrhées bien spécifiques, qui viennent se mêler à la glaire. Les règles peuvent aussi être plus abondantes, du fait de l’inflammation !


observer sa glaire cervicale avec un stérilet au cuivre

Comment observer sa glaire cervicale avec un DIU au cuivre ?

Comme expliqué précédemment, l’observation de la glaire cervicale peut être un peu plus compliquée pour les femmes portant un DIU au cuivre, puisque sa consistance sera plus épaisse. Mais ce n’est pas impossible, loin de là !

En fait, il faut comprendre que la glaire « blanc d’oeuf cru » est effectivement la glaire de la meilleure qualité plus fertile que l’on puisse observer. Mais ce qui compte, c’est surtout le changement de la texture de la glaire : pour entrer dans la période fertile, il faut que la glaire soit plus crémeuse/liquide que les jours précédents. Donc on peut très bien passer d’une glaire de basse qualité en mode « houmous » à une glaire un peu plus qualitative à la texture « yaourt » quand on est au pic de fertilité ! Il faut simplement observer une montée en qualité de la glaire.

Ensuite, pour fermer la fenêtre de fertilité, on va observer ce switch, mais dans l’autre sens, la glaire va perdre en qualité : quand on a plusieurs jours de glaire « yaourt », puis plusieurs jours de glaire « houmous », on peut se dire que la période de fécondité est close pour ce cycle (en validant avec la montée de température, of course !!).

De plus, au delà de ce que l’on voit, il faut aussi se fier à ce que l’on ressent : une glaire « fertile » laissera un ressenti plus humide, plus « mouillé » qu’une glaire moins fertile, de moins bonne qualité.

Et pour enfoncer le clou, il faut savoir qu’on peut améliorer sa glaire cervicale, c’est-à-dire mettre en place une routine « glaire de folie » pour contre-balancer l’effet du DIU et avoir / retrouver une glaire blanc d’oeuf, parfaitement identifiable !


questions fréquentes

Questions fréquentes

Est-ce qu’on ovule avec un stérilet au cuivre ?

Oui, tout à fait ! Le dispositif intra utérin (DIU) au cuivre est une contraception qui n’a aucune action hormonale et empêche la fécondation par son action spermicide et sa présence inflammatoire dans l’utérus.

Quels sont les effets secondaires du stérilet au cuivre ?

Le stérilet cuivre a des avantages, mais il peut présenter plusieurs effets secondaires qui diffèrent selon les femmes. Parmi les « symptômes » observés, on note des pertes blanches plus importantes, des saignements plus abondants pendant les règles et une glaire cervicale plus acide et plus épaisse. Pour certaines femmes, la présence d’un stérilet engendre aussi plus de douleurs de règles et de symptômes désagréables au moment de l’ovulation. Il arrive que pour soulager ces inconvénients, la seule solution soit de le retirer.

De plus, le DIU au cuivre est une méthode de contraception qui ne viendra pas « corriger » un déséquilibre hormonal et ses inconvénients : si une hormone est en excès par rapport à une autre (trop d’oestrogènes par rapport à la progestérone, par exemple), on ressentira tous les symptômes de ce déséquilibre (acné, douleurs de règles, etc).

Par ailleurs, du fait de sa présence dans l’utérus, en cas de fécondation, l’embryon peut « décider » de s’implanter dans la trompe utérine : on parle alors de grossesse extra-utérine, qui est un motif d’urgence absolue.

Pourquoi j’ai des pertes rosées avec mon stérilet au cuivre ?

Les femmes peuvent avoir des sécrétions rosées pour différentes raisons : si vous observez des pertes rosées au moment de votre ovulation, il se peut que ce soit simplement un spotting d’ovulation. Si vous observez des sécrétions rosées peu avant vos règles, il est possible que votre spotting soit mêlé à votre glaire cervicale ou à vos pertes blanches, sans que votre stérilet ne soit en cause.

Les pertes rosées peuvent aussi apparaitre après la pose du stérilet : ces saignements sont généralement sans gravité, mais n’hésitez pas à en parler à votre professionnel de santé, surtout s’ils durent plusieurs jours. Et de manière générale, si vous observez des saignements en dehors de vos règles, demandez conseil à votre médecin pour écarter tout souci de santé (surtout si vous avez d’autres symptômes associés) !


mucus cervical

Pour conclure, le stérilet en cuivre est donc une méthode de contraception tout à fait compatible avec l’observation de la glaire cervicale, car contrairement à la pilule, il ne bloque pas le cycle 🙂 Il altère son pH et son aspect, certes, et peut donc rendre son observation un peu plus délicate, mais on peut quand même la voir évoluer au fil du cycle et devenir de plus en plus crémeuse/laiteuse, voire quand même carrément blanc d’oeuf dans le cas où on a une glaire cervicale de compet !

Certes, le DIU au cuivre est un contraceptif qui peut se suffire à lui seul, mais cela n’empêche pas d’observer sa température et sa glaire pour voir la magie du corps féminin opérer, cycle après cycle ! On peut aussi prendre le temps de se familiariser avec les méthodes d’observation du cycle, voire de se former à la symptothermie, avant de faire le grand saut et décider de retirer son stérilet quand on se sent assez secure pour le faire 🙂

Que dites-vous de tout ça ? Est-ce que vous saviez qu’il est possible d’observer sa glaire cervicale avec un DIU cuivre ? Est-ce que c’est quelque chose que vous faites déjà au quotidien ? On a hâte de vous lire en commentaire 😉

Laisser un commentaire

À PROPOS

Auteur/autrice de l’image

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

Auteur/autrice de l’image

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

PAGES ASSOCIÉES

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?