Emancipées

couple

Inscrivez-vous à la liste d'attente du Serenity Club (pour être prioritaire)

Qu'est-ce que le Serenity Club ?

“J’en peux plus de la pilule”,

“Non mais comment on peut infliger ça à son corps, je veux retrouver mon cycle naturel et ma féminité”,

“j’ai l’impression de ne pas me connaître, d’être bridée, éteinte, lissée”,

“et puis c’est quoi les conséquences long terme de ce truc sur ma fertilité ?”

“Ouais OK mais on fait comment du coup ?”,

“T’es marrante toi, t’as une alternative?”

“Ah non, la capote, non merci”,

“Plutôt mourir que de prendre une pilule pour hommes”,

“Quoi, un slip chauffant ???”

“Bah ouais mais le stérilet au cuivre ça me provoque des règles hémorragiques mec”,

“Et en plus figure toi que si je veux arrêter les hormones, c’est pas pour me mettre un corps étranger dans l’utérus”

 

“La symptoter quoi ?”, “non mais on n’est plus au Moyen-Âge hein !”, “Ah oui je vois bien, ma grand-mère faisait ça et elle a eu 9 enfants”, “La cousine de ma voisine aussi et elle est tombée enceinte 3 fois par accident”, “Ah oui, c’est la méthode Ogino, c’est ça ??” (🤬)

“Aha très bien, rdv dans 9 mois Madame !”, “C’est archaïque et absolument pas fiable votre truc, prenez donc la pilule et arrêtez de vous poser toutes ces questions”

“S’ils disent tous ça, c’est forcément pour une raison, ça doit pas être totalement fiable”

 

“Bon, admettons, mais on fait comment du coup, on fait plus l’amour en gros ?”, “Franchement c’est trop compliqué, et en plus ça va enlever toute la spontanéité”

“Et on fait quoi si on a trop envie juste quand il faut surtout pas ?”, “On devra remettre des préservatifs à ce moment-là, c’est ça ? Non merci !!”

“Comment on fait pour être impliqués TOUS LES 2, car si l’autre ne joue pas le jeu, ça ne marche pas !”

“C’est quand même un peu long à mettre en place avant d’être autonomes, non ?”

“On va jamais y arriver, et si on se plante, c’est la cata”

 

“Prendre ma température tous les jours, merci mais non merci, paye ta contrainte”, “Et puis je veux pas mettre un réveil le week-end moi !!!”, “Et vu les nuits que je me tape, ça ne sera jamais fiable pour moi”, “Entre le travail de nuits et les tétées nocturnes, laisse tomber je ne peux pas avoir une courbe lisible”

“Je porte suffisamment de charge mentale au quotidien pour ne pas m’en rajouter une”; ”J’ai pas envie de tourner à l’obsessionnel !!”, “Attends mais je vais devoir être attentive à ça TOUS LES JOURS de ma vie jusqu’à la ménopause ???”

“Oh et puis j’ai pas envie de mettre un thermomètre dans mes fesses tous les jours”, “Et le bip, merci bien, ça réveille tout le monde”

“La glaire c’est un peu beurk, pas trop envie de la regarder celle-là”

“En fait je crois que ça m’angoisse de devoir être autant à l’écoute de mon corps, tous les jours”, “Et si je les comprends pas, ces fameux signaux que mon corps est censé m’envoyer ?”

“J’suis pas certaine de réussir à être rigoureuse pour tout observer”, “Est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle, ou en tout cas est-ce que l’investissement en vaut vraiment le bénéfice pour ma santé et mon couple ?”

“Et puis surtout, je vais jamais réussir à interpréter tout ça, je vais me planter c’est sûr”

“Observer va encore, mais en tirer des conclusions, je m’en sens pas capable”

“J’ai une copine qui s’est formée avec un bouquin et elle vient de subir une IVG…”

“Vraiment, j’ai peur de tomber enceinte par accident….”

 

“Bon j’avoue, j’ai peur”, “J’ai pas assez confiance et je flippe d’une grossesse alors que ce n’est ABSOLUMENT PAS le bon moment”, “Je ne connais pas assez pour oser me lancer”, “J’ai la trouille que ça soit pas assez efficace”, “J’ai la flemme de prendre le temps de me former”, “Ca va me coûter trop cher de faire un suivi avec une monitrice”

 

 

Ca, c’est un peu ce qu’il s’est passé dans ma tête le jour où j’ai décidé que, trop c’est trop, j’arrêtais la pilule ! J’avais lu un livre sur la symptothermie chez mon frère aux Etats-Unis qui avait, sans aucune exagération, provoqué une révélation divine chez moi !!! 

 

Mais j’avais une peur bleue de la fiabilité du truc, de son efficacité comme vrai contraceptif, de la contrainte que ça allait rajouter dans mon quotidien, de la complexité de la méthode, de ma capacité à y arriver, de ma rigueur, de ma régularité, de mon assiduité. 

J’avais honte vis-à-vis de ma gynéco, j’étais embêtée de son absence totale de soutien. J’étais terrifiée à l’idée de mal observer et de me louper, de mal interpréter. 

J’avais un peu la flemme aussi, de devoir contrôler plusieurs paramètres tous les jours. Je redoutais de me former car je craignais que le temps d’apprentissage ne soit trop long. 

Et avec mon mari, on n’avait pas forcément envie de devoir repenser notre sexualité, la planifier, la conscientiser, la reprotéger une partie du temps.

 

Bref j’avais peur d’être SANS FILET. 

 

Or, le fait d’avoir retiré ce filet justement, le filet des hormones de synthèse puis plus tard du cuivre, a été la plus belle décision de ma vie de femme ! Et de ma vie de couple.

 

Je me suis formée, j’ai pris le temps, et aujourd’hui c’est la chose la plus naturelle qu’il soit pour moi. J’ai un thermomètre connecté que je porte autour du bras la nuit donc la température n’est plus du tout un sujet pour moi (bien sûr avant, j’ai utilisé un thermomètre de sympto classique et honnêtement, c’était devenu un réflexe qui ne pesait pas du tout dans mon quotidien, mais avec l’arrivée des enfants le luxe du thermomètre connecté m’a séduite j’avoue !!!). 

Et pour la glaire, ça ne va pas vous étonner que je dise ça, mais ça fait partie de moi, je n’y pense même plus, je suis connectée à mes sensations donc je sais exactement quel est mon ressenti au jour le jour, et je l’observe uniquement quand je vais aux toilettes. Bref, je ne passe pas ma journée à regarder ma culotte, mais la glaire fait partie de mon quotidien malgré tout (et je vais vous faire une confidence : des années après, je suis toujours autant fascinée de la voir !!!).

 

Et ce qui me fascine aussi, c’est de valider mon ovulation à chaque cycle, de voir ce moment où la température monte et où tu te dis que, punaise, le corps est sacrément magique. Et que ça y’est, on est 100% infertiles, tous les 2. Alors qu’avant on est fertiles, tous les 2, donc on peut avoir une grossesse non désirée, tous les 2. Et c’est comme ça, c’est la nature humaine, la sexualité entre une femme et un homme, et du coup on s’adapte (breaking news dont je vous reparlerai : les femmes ont beaucoup à gagner à devoir, par “contrainte”, faire évoluer leur sexualité vers une approche pas forcément pénétrative mais plus créative et audacieuse !!!) (et les hommes aussi d’ailleurs !!!).

 

Mais je suis consciente qu’avant d’arriver à ce niveau de décontraction, de sérénité vis-à-vis de cette approche 100% autonome, il y en a des barrières à lever, et surtout des connaissances à avoir, et de la pratique à expérimenter.

 

Je vois trop de couples se lancer car ils ont clairement passé la première étape du raisonnement (“no more pilule, cycle au naturel et sexualité libre !”), mais qui ont bâclé la seconde, à savoir “formation rigoureuse pour bénéficier d’une fiabilité totale”.

 

La démocratisation des sujets autour du cycle, les connaissances dispo sur Internet et Instagram, les livres toujours plus nombreux sur la question, ont pu laisser penser que cela suffisait, et qu’on pouvait pratiquer la symptothermie (méthode d’observation du cycle basée sur la glaire et la température principalement) en autodidacte grâce à ces différents contenus.

 

Or c’est là que le bât blesse. Car si la méthode reconnue par l’OMS bénéficie d’un taux de fiabilité équivalent à celui de la pilule (indice de PEARL de 99% en fiabilité théorique, soit l’équivalent de la pilule, et jusqu’à 98% en fiabilité pratique, soit plus que la pilule qui, dès qu’elle est oubliée, ne protège plus), c’est à une et une seule condition : appliquer les règles !!!! Et les règles sont rigoureuses, je ne vais pas vous mentir sur ce point. Rigoureuses mais certainement pas insurmontables et totalement intégrables au quotidien, à partir du moment où les deux membres du couple sont convaincus que c’est l’approche qu’ils ont envie d’adopter, qu’ils savent pourquoi ils font cette démarche, qu’ils y trouvent de la cohérence, du sens, de la bienveillance, de la nécessité même parfois, et qu’ils sont formés.

 

Ce n’est pas de la prévision, on est très loin des méthodes de nos grand-mères (Ogino, température), on est sur une approche scientifique, qui a fait l’objet de nombreuses études et qui a démontré sa fiabilité. Je vous l’assure (et je vous partagerai tout dans le programme évidemment, pour qu’à votre tour, vous puissiez rassurer votre belle-mère/votre cousine/votre gynéco). 

 

Bref, vous sentez que ça me passionne tout ça ? Surtout, ce qui me passionne je crois, c’est le boulevard que l’on a tous devant nous vis-à-vis de cette approche qui souffre encore trop d’amalgames, de préjugés, de méconnaissance. Or, quand ces barrières infondées seront levées, je vous jure que le monde va changer, vraiment ! Les couples ont tellement à gagner à avoir une approche libre et sans carcan hormonal de leur vie et de leur sexualité. 

 

Ça m’attriste vraiment d’aujourd’hui de voir que la contraception dite naturelle est réservée à une tranche très minoritaire de la population : les milieux catholiques et les milieux plus “hippies”. Moi je ne suis à 100% ni l’un ni l’autre, ou plutôt un peu les 2. Et j’ai l’impression que des gens comme moi, il y en a plein, et qu’ils n’ont juste pas accès à ce savoir, à cette nouvelle façon d’aborder leur corps. 

 

Donc j’ai voulu faire changer cela, et vous proposer une formation absolument inédite en ce qu’elle : 

  • est incomparable en terme de rigueur et de fiabilité : pour cela je ne l’ai pas montée seule mais avec la personne la plus carrée que je connaisse en matière de contraception naturelle, j’ai nommé la papesse de la sympto, l’auteur de la Bible verte “Cycle féminin et contraceptions naturelles”, la merveilleuse Audrey Guillemaud, à qui je n’arrive pas à la cheville pour transmettre avec pédagogie et exactitude les règles de la méthode. C’était indispensable pour moi de l’avoir à mes côtés pour ce projet, je ne suis personnellement pas capable de vous faire bénéficier de toute son expertise et son expérience, ils sont inégalables.

  • ne vous laisse pas seuls face à ces règles, mais vous permet de pratiquer, d’échanger, de vérifier, de vous rassurer, et surtout d’être suivis personnellement par Audrey pendant 1 à 3 cycles pour valider ensemble l’application des règles à vos cycles précis.

  • n’est pas partisane, pas prosélyte, mais juste cool et décomplexée dans son approche : on est des femmes et/ou des hommes qui ont déjà une vie bien remplie et qui veulent juste la décharger un peu, sans se prendre la tête !

  • ne se limite pas à vous former à la symptothermie, car c’est la base évidemment, mais ça ne suffit pas à mon sens : je veux que vous compreniez ce qui la sous-tend, comment fonctionne votre corps avec ou sans hormone, comment physiologiquement le cycle se met en place, quel est son impact sur votre corps et votre tête, etc. Et surtout, je veux en faire un sujet de société, vous donner des clés pour assumer ce choix, vous reconnecter à votre cycle, vous permettre de réfléchir à votre vie de couple, vous partager des tips plus concrets tu meurs pour vivre votre sexualité en période fertile. Et plutôt que de voir les règles comme des contraintes, renverser la vapeur et les voir comme une façon d’avoir une sexualité plus consciente et créative. 

 

Bref, je ne serai pas seule pour vous former pendant ces 3 mois, il y aura Audrey avec moi, mais aussi d’autres intervenants, gynécologues, sexologues, thérapeutes, philosophes même : on va redéfinir ensemble les règles de la contraception et de la sexualité, et croyez-moi, ça va faire du bien !!!!

 

Vous voulez rejoindre la première promo qui va démarrer en mai ? Inscrivez-vous sur la liste d’attente et vous recevrez toutes les infos !!

Inscrivez-vous à la liste d'attente du Serenity Club!

À PROPOS

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

Émancipés redonne aux femmes le contrôle sur leur cycle menstruel.

PAGES ASSOCIÉES

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?

Faire le quizz :

Prête à te lancer ?